Cher visiteur, je me présente. Je m'appelle Axel de Boer et j'habite à Paris. Je suis né le 6 avril 1970 à Bordeaux d'un père néerlandais, professeur d'Econométrie à l'Université Erasme de Rotterdam, et d'une mère française licenciée en Philosophie. Après un parcours heurté entre ces deux pays, je découvre l'Histoire et la Poésie. Une rencontre avec une femme souffrant du syndrome post-abortif me fait saisir l'ampleur du drame de l'avortement.
D'abord motivé par la question de l'enfant de cette femme, je demande et obtiens, de mon évêque et de Rome, la célébration d'une messe pour confirmer le baptême de Désir. Je milite ensuite pour élargir cette ouverture.
Dans le même temps je commence une réflexion personnelle sur la notion de représentation dans l'histoire. Conscient que la Civilisation de l'Amour et de la Vie ne peut advenir sans élaborer un chemin concret, je tente de le penser.
Je rédige pour moi-même deux essais, l'un portant sur l'idée de noblesse au XXIème siècle et l'autre sur la fondation concrète de la Civilisation de l'Amour. Je prépare actuellement un livre sur le projet de Solidarité. Par ailleurs, je rassemble mes œuvres poétiques en deux recueils. Certains de ces poèmes ont obtenu un prix. Ces documents non aboutis représentent des étapes de réflexion.
En septembre 2007, je fonde La Rose Blanche, petit mouvement pro-Vie, qui distribue sous ce nom, à ce jour (le 31 mai 2008), 50.000 tracts. Les nombreuses et diverses réactions reçues au cours de ces distributions lui font comprendre les ouvertures existantes comme des obstacles, dont le principal est l'assimilation des Pro-Vie à l'extrême droite. Je réalise aussi l'ampleur des attaques contre la Vie et la multitude de terrains sur lesquels sont livrés, de manière séparée, un véritable front de combats. Je prend conscience de l'urgence de créer des structures d'unité pour ces combats sectoriels.
De sa rencontre avec le projet SOLIDARITÉ au congrès de Paris en janvier 2008, je décide de s'investir dans la création d'un parti pro-Vie en France. Choisi comme président, je travaille à élaborer une stratégie politique construite sur une réflexion commencée depuis plus de vingt ans.
Marié depuis juin 2004 avec Edwige Chorew, normalienne et agrégée d'Histoire, je ramène d'une année passée en Afrique du Sud une petite fille âgée maintenant de trois ans.